Accueil du site > Actualité > Librairie > Reconstruire un territoire moins vulnérable (...)

Reconstruire un territoire moins vulnérable après une inondation : une fenêtre d’opportunité encore difficilement mobilisable

Revue Espace populations sociétés, 2016/3

mercredi 7 juin 2017


Voir en ligne : Lien vers le document

La gestion des risques peut être abordée de manière cyclique : le temps de la prévention en pré-catastrophe, la gestion de crise durant la catastrophe et la reconstruction du territoire en post-catastrophe. La « pré-catastrophe » et la « catastrophe » sont les deux phases les plus étudiées et concentrent également la majorité des ressources et des outils de gestion des risques. Peu anticipée et complexe, la post-catastrophe est marquée par la participation d’un large panel d’acteurs et le souhait commun d’un retour à l’état ante-catastrophe, amenant une reconstruction à l’identique. La période « post-inondation » pourrait cependant constituer une opportunité de réaménager un territoire sinistré afin de réduire sa vulnérabilité vis-à-vis d’un nouvel événement. Afin d’explorer cette hypothèse, ce travail consiste à analyser les temps structurant la phase post-inondation à partir d’un travail bibliographique, éclairé par plusieurs retours d’expériences centrés sur la post-catastrophe. Cela nous permettra de mieux comprendre le contexte de la post-catastrophe et la notion de reconstruction dans ce contexte particulier.

Haut de la page